samedi, juin 23, 2018

Cette salle comprend des tableaux et portraits des personnalités éminentes de Chios. Ce sont des portraits des hommes et femmes des grandes familles de l’île faits lors de leur vivant.

On y retrouve les portraits de Jenny Skylitsi (1853), d’Alexandra Mavrokordatou-Skylitsi (1872), d’Ambrosios Argenti, fils de Leonis Argenti (1861), de Viera Argenti (1861), de Julia Ralli-Argenti (1890), de Maria-Julia Argenti (1877) et de Pantelys Argenti (1879). La salle comprend, entre autres, le buste de Marouko Argenti fait en marbre ainsi que les bustes de Philip P. Argenti et de ses enfants (à savoir Phany, Georgina et Pantely) faits également en bronze. Parmi les objets précieux de cette collection figure est une rare bible en couverture d’ivoire.

Les visiteurs y découvriront une grande collection de métaux, monnaies et petites plaquettes qui appartenaient à la famille Argenti et qui sont actuellement préservés dans des vitrines spécialement conçues à cet effet. Parmi les monnaies, il existe des pièces commémoratives très rares émises dans le but de rendre hommage à certains dignitaires vénitiens (les fameux Dons de l’époque) et de raconter leurs exploits, à savoir les batailles que ceux-ci ont menées contre les pirates près de l’île de Chios (1646-1647), l’occupation de Chios et de son Archipel ainsi que la bataille navale de Ceşme (1770). Une autre vitrine comprend des objets personnels de Philip Argenti, dont son épée diplomatique, une dentelle de baptême venant de Belgique (1815), des miniatures en porcelaine et une rare bible en couverture d’ivoire.