lundi, février 26, 2018

Ιστορία La bibliothèque Koraes est une des plus grandes bibliothèques en Grèce. Son histoire date de 1792. Au départ, elle n’était qu’une annexe à la Grande école de Chios qui est actuellement le bâtiment où siège le 1er Collège de Chios. La première collection de la bibliothèque consistait en de livres qui appartenaient à Koraes et à ses amis, des intellectuels grecs de la diaspora.

 

 

L’histoire de la bibliothèque comprend trois périodes :

  • La première période, qui s’étend de 1972 à 1822 ;
  • La deuxième période, qui s’étend de 1822 à 1881 ; et
  • La troisième période, qui va de 1881 jusqu’à nos jours.

 

 

Ιστορία

La première période : 1792-1822


Cette période est étroitement liée à l’historie de la Grande école publique de Chios, fondée en 1792. Grâce aux dons généreux de riches îliens et au soutien sans faille d’Adamantios Koraes, qui était de l’avis qu’il serait impossible d’éduquer les jeunes sans munir leurs profs de livres et de manuels, la bibliothèque de Chios s’est transformée en une des plus grandes et des plus importantes bibliothèques de la Asie Mineure et du Moyen Orient. Au cours de cette période, la bibliothèque recevait des versements annuels de 3.000 kurus pour acquérir de nouveaux livres. Des intellectuels européens, de vrais amoureux de la Grèce, y ont également fait des contributions, sous forme de don, de leurs livres les plus importants, en répondant ainsi aux appels urgents de Koraes pour venir en aide à la Grèce.

 

 

Au fur et à mesure que la collection grandissait, il devenait de plus en plus pressant de doter la bibliothèque d’un bâtiment plus spacieux qui répondrait à ses besoins. En 1817, un nouveau bâtiment fort impressionnant a été construit. Il s’agissait d’un édifice qui, selon la description d’Al. Vlastos, était construit « en pierre provenant de la ville de Thymiana et comportait une coupole faite de plusieurs arcs ». Le coût de la construction a remonté à 80.000 kurus. Cette bibliothèque était une bibliothèque publique au sens plein du terme où l’accès était libre à tous les habitants de l’île et les visiteurs venant des villes et pays voisins. À l’époque, la bibliothèque comportait environ 20.000 volumes qui ont été entièrement détruits lors du massacre perpétré par les Turcs.

 

 

La deuxième période : 1822-1881


Au cours de cette période, le rapatriement des Grecs de Chios qui habitaient à l’étranger ainsi que le soutien financier des Grecs de la diaspora ont contribué à mettre sur place le système éducatif de l’île et à construire de nouvelles écoles. Koraes a joué un rôle central à l’enrichissement de la bibliothèque, d’autant plus qu’il y a légué sa collection de livres personnelle. D’autres éminentes personnes ont répondu à l’appel de refaire la bibliothèque et d’y apporter des témoignages de sagesse, tels des livres. Ioannis Andreadis figure parmi les plus grands donateurs de l’époque grâce à sa contribution, soit 4.300 volumes. En conséquence, le nombre de livres a dépassé la capacité du bâtiment de la bibliothèque, d’où la pression de faire construire un nouveau bâtiment. Les administrateurs de la bibliothèque estimaient que « ce trésor précieux dont dispose la bibliothèque est la seule chose de valeur dont peut être fier notre pauvre pays ». La construction du nouvel édifice a été réalisée grâce aux Grecs de la diaspora, leur patriotisme et leur amour pour les arts et les lettres.

Ιστορία
 
La façade du nouveau bâtiment arborait le sphinx, le symbole de Chios gravé sur les anciennes monnaies de l’île, ainsi qu’une plaque commémorative comportant les noms des administrateurs de la bibliothèque et la date de construction. Cette plaque a été créée par le sculpteur Ant. Frangoulis. Nikolaos Politis a été chargé de faire le catalogage de 11.000 volumes environ. Malheureusement, le nouveau bâtiment, le fruit d’innombrables efforts et de sacrifices, n’a pas pu résister à la puissance dévastatrice du tremblement de terre de 1881. Après le tremblement, on a constaté que le bâtiment était grièvement endommagé et devrait être démoli. Heureusement, tous les livres de la collection sont restés intactes, bien que tous aient été tombés des étagères et dispersés.

 

 

Ιστορία

La troisième période : de 1881 jusqu’à nos jours


Les Grecs de Chios qui habitaient à l’étranger sont de nouveau venus en aide de leur pays d’origine ; ce sont eux qui ont financé la construction du nouveau bâtiment qui logerait la bibliothèque. Peu après le tremblement de terre de 1881, c’est-à-dire en 1885, on a achevé la construction du nouveau bâtiment de la bibliothèque. C’est le même bâtiment que l’on connaît de nos jours. Il s’agit d’un exemple-type d’architecture néoclassique ; les colonnes sont faites de pierres provenant du village de Thymiana et l’on reconnaît l’entablement avec l’architrave, la frise et la corniche. En 1933, on a ajouté le sous-sol avec des étagères de rangement de livres et la salle de lecture. En 1998, l’état grec a reconnu la bibliothèque en tant qu’institution indépendante et lui a accordé le nom officiel de Bibliothèque publique de Chios. En 1948 la famille Argenti a lancé les travaux de rénovations de la bibliothèque et de l’ajout d’un étage supplémentaire.

 
Philippos P. Argenti, un des citoyens les plus éminents de Chios, a beaucoup aidé son pays d’origine. Il a financé les travaux de construction de l’étage supplémentaire tout en faisant un don de sa collection personnelle qui comprenait des tableaux et peintures, des cartes, des albums et des objets précieux. L’année 1969 a été marquée par la cérémonie d’ouverture du Musée folklorique. Les travaux entrepris entre 1974 et 1978 pour élargir, modifier et réaménager l’édifice ont été financés par Pantelis Argenti, fils de Philippos. En plus, le bâtiment annexe a été progressivement cédé à la bibliothèque et sert actuellement à loger le Centre d’information, la Section de catalogage, la Section des programmes éducatifs et le Centre informatique pour personnes handicapées. Depuis 1993, l’année durant laquelle le bâtiment appartenant à l’ancienne école pour filles de l’île a été entièrement cédé à la bibliothèque, son conseil d’administration a commencé à mettre au point un nouveau projet d’élargissement de l’édifice.

 

 

Dates importantes à retenir

  • 1792 – La Grande école de Chios est fondée. La bibliothèque n’est qu’une annexe de celle-ci.
  • 1811 – Adamantios Koraes envoie une lettre au Conseil d’administration de la bibliothèque et à la Grande école de Chios. En même temps, il travaille sans relâche à la création de la bibliothèque.
  • 1817 – Un nouveau bâtiment est construit pour faire face au nombre grandissant de livres.
  • 1822 – Chios est complètement détruite par les Turcs. Des milliers de livres ont été réduits en poussière.
  • 1825 – Selon son testament, Koraes lègue sa collection personnelle de livres à la bibliothèque de Chios.
  • 1850 – 3.000 livres et manuscrits appartenant à Koraes arrivent à Chios.
  • 1858 – La bibliothèque reçoit sous forme de don la collection Andreadis.
  • 1870 – Un nouveau bâtiment, qui se trouve près du Collège de Chios, est construit pour loger la bibliothèque.
  • 1871 – Ν. Politis se voit confier la tâche de cataloguer la collection de la bibliothèque, soit 11.000 volumes environ.
  • 1881 – Le nouveau bâtiment est détruit par le tremblement de terre.
  • 1885 – Un nouveau bâtiment est érigé à l’emplacement de la bibliothèque actuel.
  • 1928 – L’état grec reconnaît la bibliothèque en tant qu’institution indépendante et lui accorde le nom officiel de Koraes - Bibliothèque publique de Chios. La bibliothèque est désormais séparée du Collège de Chios.
  • 1933 – La salle de lecture telle que nous la connaissons aujourd’hui est ajoutée à la bibliothèque.
  • 1948 – La famille Argenti entreprend la rénovation du bâtiment de la bibliothèque.
  • 1962 – Les salles du musée folklorique s’ouvrent au grand public.
  • 1978 – Pantelis Argenti entreprend le financement des travaux visant à agrandir, à modifier et à réarranger la bibliothèque en lui donnant sa forme actuelle.
  • 1993 – Le bâtiment qui logeait auparavant l’ancienne école pour filles est entièrement mis à la disposition de la bibliothèque. Le conseil d’administration de celle-ci commence à élaborer des plans d’élargissement de l’édifice.