samedi, avril 21, 2018

La collection folklorique de Philip Argenti comprend quatre catégories principales : la broderie, les tissus et toiles tissés, les costumes traditionnels et les objets et ustensiles en bois sculpté.

La première catégorie est intimement liée aux costumes traditionnels. Elle comprend des fichus de tête et de poitrine ainsi que tout autre objet de décoration de maison, tels les çevres, les serviettes, les blancs et draps. Ces objets couvrent une période allant de la moitié du 19e siècle au début du 20e siècle.

Les toiles tissées de cette collection datent de 1936. Il s’agit de ceintures décorées (à Kalamoti et à Pyrgi les décorations des ceintures s’appellent « ploumia » alors qu’à Mesta elles prennent la forme de bandes). Ces bandes décoraient les ourlets des jupes des femmes en plusieurs bandes, cousues l’une après l’autre, comme le montre le modèle. Parfois, on utilisait ces bandes ainsi que d’autres morceaux de tissus pour décorer la maison. Actuellement, les toiles tissées se trouvent uniquement à Masthohoria.

Finalement, les objets et ustensiles en bois sculptés compris dans cette collection sont des témoignages de la vie des bergers de Chios. Ils proviennent exclusivement de Voreiohora (les villes et villages du nord de l’île) soit une région où la principale occupation fut l’élevage de bétail.