lundi, février 26, 2018

 

Le musée folklorique et la pinacothèque sont des parties intégrantes du bâtiment de la Bibliothèque Koraes et comportent surtout des objets appartenant à la collection privée de Philip Argenti. En 1932, Philip Argenti a fondé l’Association Argenti dont la mission est de préserver, de promouvoir et de mettre en valeur les richesses folkloriques et historiques de l’île de Chios (à savoir des objets de valeur tels costumes et vêtements traditionnels, etc.)

En 1937, la décision fut prise d’accorder au musée folklorique une salle appartenant à un des collèges de Chios. Depuis, la collection du musée n’a cessé de s’enrichir grâce aux dons et aux nouvelles acquisitions (achats) de Philip Argenti.

Compte tenu de la croissance de la collection, son fondateur a décidé d’ajouter un étage supplémentaire au bâtiment déjà existant afin d’avoir sous le même toit les objets appartenant à la collection folklorique et les tableaux représentant l’histoire et la topographie de Chios. C’est Philip Argenti lui-même qui a fait don de ces peintures au musée. La cérémonie d’ouverture du nouvel étage a eu lieu en 1962.

Après la mort de Philip Argenti, en 1974, son fils Pantelys a décidé de donner au musée d’autres livres et peintures qui appartenaient à son père. Depuis, le musée a évolué jusqu’à atteindre sa forme et son apparence actuelles. Les tableaux qui ornent les murs des deux côtés de l’entrée de la bibliothèque et le long de l’escalier qui mène à l’étage supérieur, ainsi que ceux qui se trouvent le long des couloirs du deuxième niveau, méritent le regard attentif des visiteurs. Ces peintures illustrent l’histoire de l’île et proviennent de la collection privée de Philip Argenti.

Les bustes des bienfaiteurs de la Bibliothèque Koraes, à savoir Adamantios Koraes et Philip Argenti, occupent une place proéminente au rez-de-chaussée du bâtiment. Ils sont placés à côté des armes héraldiques des familles nobles de Chios et des présentoirs qui comprennent des manuscrits et des objets personnels, des médailles, des pierres et des fossiles, sans compter les livres et les divers tableaux.

Le long de l’escalier qui mène au premier étage se trouvent des tableaux et peintures à caractère historique et topographique, notamment des aquarelles et des gravures sur cuivre. Les salles A, B, C, D et E se trouvent au premier étage du bâtiment. Les salles D et E abritent la collection folklorique du musée.